Je ne pense pas être un bouddhiste

le 14 février 2011

J’ai récemment passé un merveilleux moment à Hong Kong, rendant visite à mes amis anciens et nouveaux. Ils sont connus sous le nom des Wynners, et certains disent qu’ils sont considérés comme les Beatles de l’Asie. Leur musique est magnifique et sensationnelle. Elle se situe au-delà des religions, des cultures et des traditions. Je n’arrive pas très bien à lire les sous-titres, qui disent qu’il n’y a pas de religion. Cela me rappelle beaucoup ma philosophie. J’adore la musique et tout ce qui n’a aucun penchant religieux. Toute religion sans le support de la spiritualité peut être dangereuse et nocive. La spiritualité doit constituer l’élément de base, et la religion ne peut être que l’emballage cadeau, comme je l’ai toujours dit.

J’étais particulièrement heureux de pouvoir célébrer l’anniversaire de mon cher ami Kenny Bee avec lui. C’était une occasion très spéciale parce que nous sommes, d’une certaine manière, très liés karmiquement. Il m’a présenté à l’un de ses meilleurs amis, Alan, ainsi qu’à d’autres. Ils ont grandi ensemble avec leur propre musique. C’était une expérience merveilleuse de voir des personnes accorder de la valeur à leur relation pendant si longtemps, qui dans leur cas fait 38 ans. Une relation ne peut durer que grâce à un respect et une compréhension mutuels. De façon similaire, le respect, la compréhension et des pensées positives apportent paix et harmonie à soi-même et au reste du monde.

Chose intéressante, je leur ai spontanément dit, « je ne pense pas être un bouddhiste », parce que c’est vraiment comme ça que je le ressentais. Certains parmi vous seront choqués, et d’autres seront contrariés par cette remarque. Mais franchement, le bouddhisme en tant que philosophie ne devrait vraiment pas être compris comme une entité religieuse. Ainsi, des maîtres bouddhistes comme moi devraient enseigner comment mettre la spiritualité en pratique dans la vie quotidienne, et non pas enseigner ou encourager le fanatisme religieux. Même si je porte la robe d’un maître bouddhiste, je ne pense pas que ce soit important de porter l’étiquette « bouddhiste », car insister sur le fait que je sois bouddhiste met davantage en lumière la différence qui existe entre moi, bouddhiste, et quelqu’un d’autre, non bouddhiste, et d’une certaine manière ce genre de différence incite à la compétition, à la comparaison et à la jalousie inutiles. Ensuite, avoir un respect mutuel devient plus difficile. C’est ainsi que des pays finissent en état de guerre et que des amis deviennent des ennemis.

Le respect est très important parce que le respect veut dire une sorte d’appréciation. Apprécier la différence des autres et apprécier différentes apparences et opinions sont des attitudes très positives. Sans respect, l’appréciation ne peut survivre. J’ai dit ces choses à mes nouveaux amis. Ils semblaient être très heureux. Peut-être c’est un bon signe qui montre qu’ils sont ouverts à la réalité de la religion, et qu’ils sont ouverts à la réalité de la vie. Ce n’est pas étonnant qu’ils connaissent une grande réussite et qu’ils aient l’air plutôt heureux, bien que certains fassent peut-être semblant d’être heureux. Leur réussite se doit à leur concept d’ouverture. Si votre esprit est ouvert, alors la réception satellite sera bonne. Il ne faut pas qu'il y ait des montagnes pour capter la transmission satellite. Quand il y a beaucoup de croyances religieuses fanatiques, il n’y aura aucune réception du tout. En tout cas, je suis très heureux que Kenny, ses amis et sa famille aient été réceptifs à mes bavardages ce soir-là.

D’après ma compréhension des choses, à moins que les religions ne soient accompagnées de spiritualité ou d’une compréhension spirituelle, elles seront toujours en train de préconiser qu’il ne faut pas faire ceci ou cela, tandis que la spiritualité vous indiquera que les possibilités sont infinies. Que vous pratiquiez la religion ou la spiritualité, vous pourrez en juger d’après votre propre attitude. Certaines personnes sont très positives au sujet de tout dans la vie. Je pense que l’on peut dire qu’elles ont des esprits positifs, et donc quoi qu’elles fassent, l’atmosphère et l’esprit d’encouragement sont toujours là. D’autres personnes sont très négatives face à tout, alors elles concluent qu’elles ne peuvent rien faire, même avant d’avoir fait un premier pas. Certains pourront même penser : pourquoi est-ce que les autres ne s’en occupent pas ? Pourquoi est-ce que nous devrions le faire ? Ou tout simplement, elles déchargent toutes les responsabilités sur les autres. Pour moi, ce n’est ni drôle, ni stimulant. On ne peut se développer ainsi, que ce soit sur la voie mondaine ou spirituelle. La connaissance ou la compréhension expérientielles viennent d’expériences et d’activités réelles, qui ne peuvent être réalisées que par soi-même et non à travers l’expérience des autres. Par exemple, si vous avez faim, vous devez manger la nourriture. Je ne peux la manger à votre place. Vous devez être celui ou celle qui mange la nourriture, pas moi, si vous avez faim. Si j’ai faim, c’est moi qui dois manger. Si vous mangez à ma place, j’aurai toujours faim.

Dans ce cas, je dois encore remercier Drukpa Vietnam pour leur réponse encourageante quand ils ont entendu parler de notre prochaine visite en Asie. En fait, ils ont répondu presque immédiatement avec plein d’énergie positive. Rien ne leur semble impossible. Il y a maintes sortes de réponses de différents groupes de personnes et d’individus. Certains sont très positifs et enthousiastes, et je suis certain que ces personnes réussiront très bien, non seulement les prochains programmes, mais aussi leurs propres vies sur le long terme. D’autres sont critiques et négatifs. Cela ne veut pas dire qu’ils sont prudents, mais qu’il y a une sorte de réticence à faire un effort pour avancer. C’est quelque chose à surveiller, à examiner et à corriger. La voie spirituelle est pavée de défis. Si vous êtes positif et plein d’encouragement, vous allez y arriver. Sinon, vous allez échouer avant même de commencer. Alors au lieu d’hésiter et d'en faire plein de montagnes, n’attendez pas et avancez ! C’est inutile d’écouter les gens qui se plaignent et parlent de choses négatives, ou qui constituent des obstacles parce que ce sont les personnes qui aident à fabriquer les montagnes qui bloquent votre réception de la bénédiction, des opportunités d’avancer sur le chemin spirituel et de toutes les bonnes choses que vous pouvez accomplir dans la vie, et plus important encore, elles deviennent des obstacles aux activités bénéfiques, ce qui est la dernière chose que l'un de nous devrait vouloir.

C’est tout ce que j’ai à dire. Bonne nuit pour le moment !

 

 


Avec Kenny Wangchen, Gama
et leur fille talentueuse

 


Les Wynners

 


Profitant énormément du concert

 


À l'anniversaire de Wangchen,
avec sa famille merveilleuse

 


Un cadeau d'anniversaire pour Wangchen


© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.

Association Drukpa Humanitaire  |  Publications internationales Drukpa  |  École Druk Péma Karpo 
Nonnerie Druk Gawa Khilwa
| Vivre pour Aimer