Réveillez-vous

le 22 mai 2011

La retraite que je viens de faire a été très courte, tout du moins j’en ai l’impression. Je suis retourné directement au monde sans tarder. C’était un peu bouleversant pour moi, et j’essaie encore de me réhabituer au monde. Une des faces de la pièce est le nirvana et l’autre est le samsara, mais il s’agit d’une seule pièce sans aucun doute. La vie est vraiment une union du samsara et du nirvana. C’est parfois connu comme « l’union » dont parle certains enseignements. C’est « le goût unique » de l’union. Cela a l’air simple, mais de nombreux gens semblent faire beaucoup d’histoires au sujet d’entrer et de sortir de retraite, et de ne pas avancer. J’aimerais dédier toutes les énergies positives et le mérite accumulé au cours de cette courte retraite aux personnes qui aspirent à atteindre quelque niveau de réalisation pendant cette vie.

J'ai toujours le sentiment que toute réalisation que je puisse avoir est grâce à la bonté de mes gourous et non pas ma propre création. Sans leurs conseils extrêmement gentils et leurs instructions, ce ne serait pas possible de trouver facilement les compétences qu'il faut. Qui serait là pour nous rappeler les choses ? Qui serait là pour corriger notre motivation ? Et qui serait là pour guider entièrement sans motivation égoïste ? Seuls les maîtres éveillés qui sont encore parmi nous en ce moment peuvent faire ces choses incroyables. Je remercie toujours mon karma d'avoir pu trouver tous ces grands maîtres aux qualités excellentes, et par ailleurs, je suis tellement heureux de pouvoir mettre en pratique leurs enseignements, en tout cas j'essaie. Je ne veux vraiment pas gâcher leur temps ou le mien. Nous devons toujours vivre comme si nous allions mourir l'instant après parce que cela nous fera réaliser combien notre temps est précieux et combien il est important de nous assurer que nous ne sommes pas en train de le gâcher à faire, à penser et à dire n'importe quoi. Dans ce cas, nos vies seraient gaspillées et quand l'impermanence se présente réellement, nous ne sommes pas prêts. Parfois, je dis toujours à mes amis et étudiants qu'il vaut mieux faire quelque chose qui vous aidera après la mort. À partir de l'instant où nous naissons, nous avançons pas à pas vers la mort. La vie et la mort sont, encore une fois, comme les deux faces d'une même pièce. C'est un aspect du samsara que nous devons comprendre, accepter et gérer.

Avec l'aide de quelques-uns de mes amis, il y a quelques semaines nous avons réussi à installer un tambour géant au Mont Druk Amitabha. Le tambour symbolise notre réveil de l'ignorance, de nos rêves et de nos illusions. C'est pourquoi le Dharma est aussi décrit comme ayant les qualités d'un tambour.

Le Mont Druk Amitabha est un lieu qui doit nous inspirer à éveiller notre réalisation intérieure. C'est mon souhait, ainsi que le souhait de tous nos grands maîtres et pratiquants, que quiconque vient visiter le Mont Druk Amitabha ou l'un de nos monastères, nonneries ou centres, se sentira encouragé à avoir le souhait d'être éveillé. Parfois, il peut être très triste et décevant de voir les gens encore plus piégés par toutes les illusions et l'ignorance habituelles après avoir rencontré le Dharma. Au lieu de voir plus clair, ils deviennent encore plus embourbés. Le Dharma ne les a pas aidé à réduire leur ego, mais est devenu une autre excuse pour le gonfler. Cela veut dire que soit vous ne pratiquiez pas le Dharma correctement, soit vous ne le compreniez pas correctement.

Le Dharma n'est pas seulement la représentation bouddhiste de la Vérité dont nous parlons toujours. Il s'agit de la Vérité universelle, ce qui veut dire que c'est véridique quels que soient votre religion, vos croyances, votre éducation, votre tout. La vérité et la vérité ! Nous sommes tellement aveuglés par nos propres conditions et illusions que nous ne pouvons comprendre ces choses basiques. Ainsi, nous avons besoin d'un grand tambour pour nous réveiller.

Quand l'illusion s'estompe, la souffrance disparaît. Quand il n'y a plus de mauvaise compréhension, nous sommes éveillés. Alors nous devrions avoir un tambour en permanence pour nous réveiller parce que nous sommes constamment ensommeillés et ignorants. Le temps que nous passons réveillés est tellement court et difficile à maintenir, et le temps que nous passons à être occupés, stressés, soucieux et désireux de choses inutiles représente presque 90 % de notre vie. Même s'il y a quelqu'un qui bat le tambour pour vous, vous n'y prêtez même pas attention. Notre vie se consume de la sorte. Vie après vie, nous retournons et continuons à manquer de nombreuses occasions et à nous engager dans les mêmes activités illusoires. Ensuite, les vies sont comme des rêves sans fin, ou parfois des cauchemars, et même si nous vivons cent vies, nous ne serons pas éveillés.

Ces jours-ci, l'un des divertissements, ou vous pouvez dire l'un des maux de tête, pour beaucoup d'entre nous et le projet du Moulin Vajra. Avec l'aide de Drukpa Asie ainsi que tous les centres Drukpa et un nombre de particuliers, tous les efforts semblent très bien se dérouler. Le projet commencera bientôt. La plupart d'entre vous savent que la bureaucratie pour obtenir différents permis peut être effarante, mais je crois que les souhaits des gens ont une forte influence qui aide à tout réaliser sans difficultés. Parfois nous appelons ce genre d'activité qui réalise les souhaits « la bénédiction des trois joyaux » ou « la bénédiction de Dieu ». Je l'appellerai simplement un effort humain. Nous devons faire des efforts. Je sais que beaucoup de personnes n'ont pu participer parce que l'objectif a été atteint très rapidement, mais toute personne intéressée peut toujours continuer à aider la communauté spirituelle telle que nos nonnes au Mont Druk Amitabha qui travaillent très dur dans le sens mondain et spirituel. Une aide inconditionnelle réalisera vos souhaits de façon inconditionnelle. S'il y a des conditions, alors il y une limite. En tout cas, je suis très heureux de voir et de savoir que beaucoup de mes amis et étudiants ont apporté beaucoup de soutien à ce projet. La chose la plus importante et que nous devons tous continuer à nous rappeler que nous contribuons au projet du Moulin Vajra de purification pour le bien de tous les êtres qui souffrent et qui ont besoin d'une grande purification. Nous sommes tous inclus parmi les êtres sensibles ; nous ne sommes ni supérieurs, ni inférieurs aux « êtres sensibles ». Nous sommes des êtres sensibles. En partageant le mérite que nous accumulons en soutenant le projet du Moulin Vajra, et en souhaitant non seulement sa propre purification, qui devrait être secondaire, mais celle des autres, je peux vous dire que ce genre de purification est encore plus efficace.

Par exemple, la plupart d'entre nous sommes toujours préoccupés par notre propre bonheur, et faisons toutes sortes de choses idiotes et égoïstes sans savoir qu'en fait, en rendant les autres heureux, nous devenons véritablement heureux. Vous pouvez vérifier vous-même si c'est vrai ou non. Ce que j'essaie de dire est que si vous avez un grand cœur et vous êtes prêt(e) à partager votre mérite au moyen de la dédicace, alors vous recevez beaucoup plus. Le partage et la dédicace du mérite ne réduira pas votre propre mérite. En fait, cela le multiplie. Le plus vous ouvrez votre cœur, le plus vous pouvez recevoir. Le mieux est de donner et d'aider sans aucune attente ou condition. C'est en soi une grande pratique et une grande joie qui ne peut être mesurée sur une échelle mondaine. À vrai dire, si vous voulez être calculateur comme un bon homme d'affaires, je peux même dire que quand vous aidez, donnez ou faites quoi que ce soit de bénéfique sans conditions, tout ce que vous recevez en retour est aussi sans conditions. C'est plutôt une affaire correcte, non ?

Nous parlerons de la pratique de purification la prochaine fois. Aujourd'hui le sujet a dévié, et puisque j'avais du mal avec mon anglais, et que vous deviez avoir du mal à comprendre mon anglais, il vaut mieux que je m'arrête ici pour le moment.

 

 

A bord du train avec Ngawang Tobden

 

 

 

 

 

 

 

 



© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.

Association Drukpa Humanitaire  |  Publications internationales Drukpa  |  École Druk Péma Karpo 
Nonnerie Druk Gawa Khilwa
| Vivre pour Aimer