Du fond de mon cœur

le 29 mai 2011

Que l'on y croit ou non, quand vous avez rencontré un grand maître authentique et éveillé, et quand vous êtes capable d'utiliser votre vie pour pratiquer honnêtement pour le bien de tous les êtres, alors votre vie est véritablement un joyau qui exauce les souhaits. Le Gourou s'occupera de tout. Il ou elle est partout, et veille sur vous des points de vue spirituel et mondain, tant que vous avez entièrement confiance dans votre gourou.

Malheureusement, même après avoir rencontré le Gourou avec les qualités les plus éveillées, ou un qui est complètement éveillé comme Vajradhara, la plupart d'entre nous ne sommes pas assez chanceux de pouvoir comprendre, réaliser et apprécier une telle connexion rare. Le Gourou vous fera peut-être subir quelques épreuves, et pourra vous mettre dans une situation qui peut sembler impossible ou ridicule, mais si vous suivez toutes les instructions, aussi stupides, impensables ou illogiques qu'elles puissent être, tout semble très bien s'arranger. Les obstacles sont là, mais vous arriverez d'une manière ou une autre à les surmonter, parfois avec des petites blessures, parfois sans une égratignure. Mais vous serez toujours une meilleure personne. Si Marpa n'avait pas fait passer Marpa par beaucoup d'épreuves, ce dernier n'aurait pas atteint l'éveil. Tout son karma négatif résultant du meurtre de ses ennemis n'aurait pas été purifié. Aucune chance ! Mais si Marpa était là aujourd'hui, nous faisant passer par le même genre d'entraînement, je pense qu'il n'aurait plus d'étudiants, d'adeptes ou de disciples. Il n'aurait personne à qui transmettre la lignée.

J'ai parfois le sentiment que je ne suis pas un si grand pratiquant. J'ai beaucoup de faiblesses et n'ai pas l'impression d'exaucer les souhaits de mes Gourous en termes de ma pratique et de mes activités pour le bien de tous les êtres parce que, comme beaucoup de gens de nos jours, j'ai toutes sortes de priorités. J'ai eu la chance de rencontrer quelques-uns des plus grands Gourous du siècle passé et de celui-ci. Quelques-uns sont encore de ce monde, me guidant activement afin que je réalise la nature de mon esprit.

Comme je vous l'ai dit la dernière fois, j'ai fait une retraite relativement courte. Au moment même où j'allais terminer la retraite, vers 15h, mon serviteur n'a cessé de frapper à ma porte en disant que le serviteur de mon Gourou m'avait apporté une écharpe. Je n'avais pas parlé de cette retraite autour de moi, alors sauf pour mes serviteurs proches, personne ne savait où j'étais. La plupart pensait que j'étais parti ailleurs. C'était impossible que mon Gourou et son entourage le sachent, à moins d'être en train de contrôler mes mouvements par vidéosurveillance. Bien que cette retraite ait eu une durée d'engagement, je n'ai pas surveillé le temps moi-même. Quand le serviteur de mon Gourou est venu le dernier jour à 15h pour me présenter une écharpe, j'ai appris que c'était l'heure exacte à laquelle mon engagement sur la durée de la retraite prenait fin.

Cela montre que tous les Gourous éveillés ont l'esprit omniscient qui fonctionne comme une caméra de vidéosurveillance moderne, nous suivant partout. Et cela veut dire que si on a entièrement confiance en eux, alors à tout moment que l'on a besoin de leur attention et de leur aide, ils sont tout à fait là avec nous. Lama Khyenno !

Je suis allé immédiatement rendre hommage à mon Gourou bien-aimé qui ne se portait pas très bien depuis un moment. Quand il m'a vu, il a littéralement sauté de joie et était ravi de me voir. Je ne le voyais pas dernièrement parce que j'avais peur de le déranger. Bien sûr, nous n'avons pas besoin de nous voir physiquement ; nous avons d'autres moyens pour communiquer. Mais le voir physiquement m'avait vraiment ému. Il me remerciait notamment de faire un excellent travail, avant même que je puisse lui dire que je venais de faire une retraite. Cela veut dire que si un disciple accomplit une pratique efficace avec une motivation pure de faire le bien des êtres, le Gourou le sait et le reçoit comme de la félicité qui exauce les souhaits. Qu'est-ce qu'un disciple peut demander de plus, sinon de faire le bonheur de son Gourou de cette façon ? Cela doit se passer de façon naturelle et absolue, sans aucune attente ou fabrication. Dans toute pratique spirituelle, si vous avec le moindre doute, attente, espoir ou crainte, cela engendra de grands obstacles dans votre vie. J'ai moi-même manqué nombreuses de ces occasions à cause de l'espoir et de la crainte. C'est pourquoi le Bouddha dit que la plus grande offrande est celle d'offrir sa propre pratique et son propre éveil. J'étais ému jusqu'à en pleurer quand j'ai vu mon Gourou si heureux et reconnaissant de la petite retraite que j'avais faite.

Le serviteur de mon Gourou m'a dit que mon Gourou ne souriait pas, ni ne riait depuis longtemps, peut-être en raison de sa santé fragile. Il ne cessait de me remercier d'être venu voir notre Gourou et de l'avoir rendu si heureux. Je voudrais vraiment pouvoir faire plus que ce que je fais actuellement. Ceux parmi nous qui sont assez fortunés d'avoir rencontré d'authentiques Gourous éveillés ne devraient pas gaspiller leur vie.

À chaque fois je regarde la chaîne National Geographic ou Découvertes, et surtout quand ils montrent la chaîne alimentaire où une espèce en tue une autre, j'ai vraiment le sentiment que nous avons beaucoup de chance d'avoir ce corps humain. Les lions, les tigres, les crocodiles, les piranhas et toutes les espèces prédatrices ne bénéficient pas de notre privilège en tant qu'êtres humains de comprendre la loi universelle du karma, alors ils sont toujours poussés par leurs habitudes meurtrières ou stupides. Certains animaux, comme les zèbres et les éléphants, doivent migrer du nord au sud, et chaque fois qu'ils doivent traverser une rivière plein de crocodiles, nombreux y perdent leur vie. Mais l'année suivante, cela recommence en raison des empreintes habituelles je dirais. Les histoires tristes se répètent encore et encore, et la chaîne ne peut être brisée parce que les pauvres animaux n'ont pas de solution pour se sortir du cycle d'existence.

Nous, en tant qu'être humains, avons l'intelligence et les capacités cognitives pour comprendre la loi universelle du karma, pour sortir du cycle d'existence et atteindre l'éveil, en particulier ceux parmi nous qui ont des occasions en or de rencontrer tant de maîtres spirituels merveilleux et honnêtes qui sacrifient leur propre confort pour venir dans notre monde nous guider. Certains parmi nous ont un traitement particulièrement douillet, d'autres un traitement très dur, mais nous avons tous cette occasion UNIQUE dans CETTE VIE MÊME.

Je partage ces choses avec vous dans le cadre de mon expérience modeste. Pour finir, je supplie ardemment et du fond de mon cœur tous les Gourous éveillés de cet univers : qu'ils vivent longtemps, heureux et en bonne santé !

 

 


Une rencontre avec mon Gourou à son monastère en 1990, quand la neige et la pluie se sont manifestées pour un accueil chaleureux et auspicieux

 

 

 

 

 

Avec mon Gourou et mon père, passant un très bon moment


© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.