La connexion : étonnamment possible

le 28 juin 2011

Comme vous le savez tous, je suis de retour à Hémis au monastère sacré où j'ai passé de nombreuses années en retraite et en formation spirituelles depuis l'âge de 7 ou 8 ans. Le Ladakh est l'endroit où je me sens le plus chez moi. Chaque fois, je me sens tellement content d'être ici, et tellement triste de partir. Bien que je sois conscient qu'il s'agit d'une forme d'attachement et qu'il n'est pas recommandé d'être attaché à quoi que ce soit dans ce monde, je ne peux pas m'en empêcher. Beaucoup de grands gourous et de saintes dakinis ont béni ce bel endroit, et ils ont laissé de nombreuses empreintes de pieds et de mains, de statues et toutes sortes d'empreintes sacrées auto-manifestées afin de nous donner l'occasion de nous reconnecter à notre propre nature primordialement pure.

Nous avons tous besoin de différentes sortes d'inspiration et d'encouragement, et notamment de lieux, de monuments et de personnages qui peuvent nous inspirer à faire des actes bénéfiques et à être gentils. Je suis tellement heureux que le Ladakh, les Ladakhis et leur patrimoine sont ici pour nous aider de cette manière. Une fois encore, je voudrais encourager tout le monde à visiter le Ladakh et à en tomber amoureux. C'est mieux d'être amoureux de quelque chose de bien plutôt que quelque chose de mal, n'est-ce pas ?

Quand je suis arrivé avant-hier, j'étais surpris par l'accueil chaleureux qui m'était réservé. Bien sûr, ce n'est pas inhabituel. Chaque fois je rentre chez moi, les locaux réussissent toujours à m'offrir une réception traditionnelle chaleureuse et haute en couleur pour manifestrer leur amour et leur soutien. Cette fois-ci, j'étais ému en rencontrant quelques-uns de mes très vieux amis, comme P. Namgyal, l'ancien ministre de l'Union et le président de l'Association des bouddhistes du Ladakh et l'Association Ladakh Gompa. Ils sont tous mes très vieux amis, dont certains que je n'ai pas vus depuis longtemps. Alors j'étais très ému de les voir lors de l'accueil à l'aéroport. Je voudrais remercier tout le monde d'avoir fait tant d'efforts. J'espère que mon arrivée n'a pas importuné mes amis et étudiants bien-aimés et le gouvernement.

Aujourd'hui sera le premier jour de la grande initiation de Vajra Yogini pour les moines et les nonnes, et cela va commencer dans quelques minutes, à 9h. Je ne m'attends pas à y voir des laïcs parce que c'est la haute saison touristique et ils doivent être très occupés à essayer de gagner leur vie. Mais on m'a dit qu'ils étaient nombreux à vouloir participer et je suis très content de l'apprendre.

L'initiation durera probablement jusqu'au 6 juillet et les préparatifs du Festival d'Hémis commenceront aussitôt après, la journée principale du Festival étant le 10 juillet. Le Festival d'Hémis a lieu le jour d'anniversaire de Gourou Padmasambhava. Non seulement Hémis, mais de nombreux monastères fêtent l'anniversaire de notre très cher Gourou Rinpoché. Il s'agit d'une célébration d'un grand gourou sous forme humaine qui a introduit le bouddhisme tantrique dans l'Himalaya. Cette année, on m'a dit que, de façon exceptionnelle, il y aura de nombreux dignitaires de différents partis politiques, tels des ministres haut placés, qui se joindront à nous. Je sais qu'ils viennent uniquement pour les bénédictions parce que la politique pour le bien des gens a réellement besoin de grandes bénédictions. J'espère que quelques bénédictions leur seront transmis afin que notre pays bien-aimé et le peuple indien puissent prospérer, non seulement d'un point de vue économique mais aussi spirituel. C'est valable pour tous dans ce monde et dans cet univers. Je crois toujours que si les bénédictions sont recherchées avec un cœur et une motivation purs, alors elles seront confiées. Je peux presque le garantir.

Je suis très surpris qu'il y ait une aussi bonne connexion à Hémis. Je ne m'y attendais pas du tout, et puisque c'est comme ça, et bien que ce soit plutôt effrayant de le voir arriver, j'ai pensé pourquoi ne pas mettre quelque chose en ligne pour vous amuser. Mon étudiant Dorjé de Kaya a mis de nombreuses photos sur notre page Facebook de la lignée Drukpa. Alors je le remercie. Beaucoup parmi vous doivent déjà connaître tous les détails. Au revoir pour le moment !

 

 

Une rencontre avec mon Gourou à son monastère en 1990, quand la neige et la pluie se sont manifestées pour un accueil chaleureux et auspicieux



© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.