Je suis Seigneur Dernière Minute

le 13 mars 2012

Gate, Gate… tout est Gate, Gate, aller, aller et aller. Le temps passe tellement vite que même quand nous voulons arrêter, nous ne pouvons pas. Tout continue à avancer, avancer et avancer. Parfois quand j'y pense, la vie serait libre de stress pour nous tous si notre pratique, nos affaires, notre travail et nos responsabilités pouvaient avancer automatiquement sans que nous ayons besoin de faire quoi que ce soit. Vous ne pensez pas ? Malheureusement, ce n'est pas possible. Tout ce que nous voulons garder continue à avancer, avancer, avancer très vite, et tout ce que nous voulons éviter n'avance que très lentement. Alors en tout cas, tout est Gate, Gate. Les anglophones instruits ne devraient pas le lire comme « Gate » de « Bill Gates ». C'est prononcé « Gaté » mais écrit « Gate ». Que faire, les anglophones instruits lisent « Gate » comme « Gate », et nous lisons « Gate » comme « Gaté ». Il y a peut-être même des gens qui le lisent comme « Gayti ». Il existe donc plusieurs approches même pour prononcer « Gate ».

Enfin, en parlant de « Gate », certains parmi vous doivent être en train de se dire, « Ah non, ce type doit ENCORE être en train de parler d'impermanence ! » Et oui, tant pis. L'impermanence est là. Ce n'est pas à vous ou à moi de décider. Que faire ? Le problème est que nous sommes d'une manière ou d'une autre Monsieur, Madame ou Mademoiselle « Dernière Minute ». Nous sommes peut-être bons à certaines choses, et dernière minute pour d'autres, notamment quand il s'agit de la pratique spirituelle et des actes vertueux. Je vois beaucoup de mes amis et étudiants remettre à plus tard leur pratique ainsi que leur préparation pour tout programme vertueux, et surtout d'attendre la dernière minute quand il s'agit de planifier et de réaliser les programmes, à tel point que la situation devient tellement stressante que plus rien ne peut être fait. Ou si quelque chose peut être fait, c'est réalisé de façon très chaotique.

Si je sors un miroir et me regarde en cet instant, pendant que je suis en train de préparer mon court voyage à l'étranger à la terre natale de Jetsunma, je suis « Seigneur Dernière Minute ». S'il existe un tel titre, je pense vraiment le mériter. Je suis assez frustré par le fait de ne pas réussir à trouver nombreuses de mes possessions et affaires que je voudrais emporter avec moi. Juste à l'instant, je pensais même blâmer quelqu'un d'autre. Et puis je me suis ressaisi : « N'est-ce pas ma responsabilité d'apporter mes propres affaires, de préparer ma propre valise ? »

Puisque tout est « Gate, Gate », nous devons donc au moins être préparés, à la fin de la journée, de faire face à la réalité de la vie que la plupart d'entre nous refusons d'accepter, ou même de prononcer ou d'écrire. Chaque fois j'ai une célébration d'anniversaire, je ris toujours à moi-même car cela me rappelle que je suis une année plus près du cimetière, et donc qu'est-ce que nous célébrons ? Et puis je me dis aussi, apprécions notre compagnie ici et maintenant parce nous allons tous devoir, un jour ou un autre, aller à notre tombe personnelle, et quand nous nous rencontrons à nouveau dans des corps différents, si cela se fait, nous n'arriverons pas à nous reconnaître à moins d'être omniscients. Alors non seulement notre corps est Gate, Gate, mais la mémoire sera aussi Gate, Gate.

Ne soyez pas comme moi. Vous ne voulez pas être nommé « Seigneur Dernière Minute ». Soyez attentifs à Gate Gate, et laisser passer chaque minute sans regret, laisser chaque moment de votre vie être remplie de joie et d'appréciation, laisser chaque respiration de votre être devenir un rappel extraordinaire de l'impermanence, et avec ce rappel vous ne gâcherez jamais votre vie à errer, et vous ne gâcherez jamais votre énergie à penser, à dire ou à faire des choses dénuées de sens. Ne soyez pas comme moi. Soyez spontanés et bien organisés. Ne soyez pas comme moi, ne soyez pas dernière minute.

Pour conclure, je voudrais remercier ma chère Jetsunma Tenzin Palmo, Kenpo Ngawang Sangpo et toutes les nonnes de Dongyu Gatsal Ling de m'avoir envoyé des souhaits d'anniversaire si merveilleux et inattendus. Je peux voir Jetsunma tenant un bébé dragon, comme si elle tenait un bébé moi. Nous nous connaissons depuis que j'avais deux ans, incroyable non ? Encore, Gate Gate. J'aimerais de tout cœur que nous soyons, quoi que notre connexion, des amis vertueux les uns pour les autres, afin que nous puissions aller Gate Gate ensemble et atteindre l'éveil ensemble.

Et enfin pour conclure cette conclusion, merci à tous mes amis et étudiants pour le superbe anniversaire que vous avez offert à Thuksey Rinpoché et à moi. Bien que les anniversaires ne soient pas mes moments préférés, puisque je les comprends et les apprécie en tant qu'expression d'amour et de chaleur, j'en ai pleinement profité cette fois-ci et je sais que, tant que nous sommes ensemble, nous allons pouvoir être bénéfique les uns aux autres grâce à différents moyens et qualités. Et maintenant, il vaudrait mieux que je commence mon expédition à l'aéroport. Je ne pense pas que ce serait une bonne idée que je rate encore mon avion.

 

 


 



© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.

Association Drukpa Humanitaire  |  Publications internationales Drukpa  |  École Druk Péma Karpo 
Nonnerie Druk Gawa Khilwa
| Vivre pour Aimer