La vigilance d’esprit sur le trek de la discipline

le 25 mars 2012

La vigilance est un sujet très en vue aujourd’hui, ou semble-t-il. Pendant ma récente visite au Royaume-Uni, le sujet de la vigilance revenait encore et encore. La fameuse Université d’Oxford a un département entièrement dédié à la « vigilance d’esprit ». Des études cliniques sont menées afin de démontrer le fait que cette sagesse ancienne est la solution à notre vie chaotique. D’une certaine manière, c’est une grande nouvelle à célébrer, et d’une autre manière, cela nous amène, ou en tout cas m’amène, à penser à ce que nous sommes en train de perdre au nom de la modernisation et du succès matériel.

J'étais ému de rencontrer le Professeur Mark Williams qui est responsable du Centre de la vigilance d'esprit à Oxford. Les théories techniques et les études cliniques qu'ils développent et qui démontrent l'efficacité de la vigilance d'esprit sont franchement incroyables. Je suis très heureux d'avoir établi cette connexion. Oxford est vraiment mon lieu préféré. Je me souviens de ma première visite il y a plus de 20 ans. C'est à ce moment-là que j'ai décidé de ne plus utiliser d'interprète d'anglais quand j'enseignais. Le fait d'être à Oxford m'avait donné tant de confiance que je décide de parler et d'enseigner en anglais, bien que mon anglais soit encore très mauvais.

Mark a dit quelque chose qui avait immédiatement attiré mon attention. Il a dit que la plupart des gens disposent d'une carte, mais n'entreprend pas le voyage. C'est une grande vérité ! Nous disposons de toutes sortes d'informations. En fait, je crois que nous faisons des overdoses d'informations et ne nous lançons pas pour comprendre les informations de façon expérientielle. Quel gâchis ! Nous parlons d'être bienveillants envers la nature et notre environnement, mais nous ne faisons pas réellement d'efforts pour nous relier à la nature. Je me demande parfois si la « Nature » a une page Facebook pour ses fans, combien de fans elle réunirait et combien parmi ces derniers se déplaceraient réellement pour aller communiquer avec la « Nature ».

Aimer la nature veut dire aller à sa rencontre pour la comprendre, l'apprécier et apprendre des choses à son sujet. Si nous n'établissons pas cette connexion avec notre cœur, alors tout n'est que spectacle superficiel. J'ai rencontré tant de gens qui parlent d'être des amis de la nature ou répandent des principes écologistes, mais ils ne sortent même pas pour aller comprendre la nature. Comment avoir des amis si vous n'établissez pas de connexion et ne vous rencontrez pas ? Il n'y a pas d'autre solution.

Je suis le genre de personne qui n'aime pas quand les gens parlent de trop, se vantent et fanfaronne excessivement au sujet de ce qu'ils peuvent faire. Faites-le, c'est tout. Trop parler, c'est comme quand vous pensez avoir une carte, et quand vous avez une carte sans entreprendre le voyage, sans agir, vous n'accumulez pas d'expérience. La compréhension vient réellement de la connaissance expérientielle.

Ce qui me rend vraiment fier est de voir mes amis et étudiants s'entendre harmonieusement et se soutenir grâce à une bonne communication et une contribution altruiste, véritablement sans attente personnelle. Cela me fait de la peine de voir Carrie et Diana en train de courir partout pour organiser les choses et tout mettre en ordre. J'imagine que ce n'était pas facile, mais avec une compréhension mutuelle et sans tous les bavardages personnels dénués de sens, toutes les parties du puzzle se mettent bien en place et finissent par se transformer en un très beau programme. La communication est très importante, comme je le dis toujours. À moins que vous ne soyez dépourvu de compétences en communication, que vous manquiez d'assurance ou ayez quelque motivation cachée, vous serez tout à fait prêt à partager des informations quand il s'agit d'un événement public pour le bien de tous les êtres. Si vous ne voulez pas partager ou communiquer avec les autres, alors vérifiez votre motivation. Pourquoi est-ce ainsi ? Peut-être vous avez de bonnes raisons, qui sait ? Mais la plupart du temps ce n'est pas le cas. Vous avez surtout des excuses fondées sur la peur, qui à son tour est liée à l'ego et toutes sortes de raisons étranges. La communication est une pratique pour développer des relations harmonieuses au sein de notre groupe de pratiquants spirituels. Quand on communique avec la tête bien sur les épaules et sans émotivité, tout se passe très bien. S'il y a des points de désaccord, mettons les choses sur la table et réglons les questions sans que cela devienne une affaire personnelle. Ainsi, j'étais ravi et encouragé de voir tous mes amis et étudiants se réunir pour soutenir ma visite. Alors félicitations à nous tous ! Mais naturellement, nous pourrons toujours nous améliorer, surtout maintenant que nous nous comprenons tous avec un amour et un soutien authentiques.

La vigilance d'esprit ne peut être pratiquée sans discipline. La discipline est comme une carte dont nous avons besoin. Elle nous aide à rester sur le chemin pour que nous ne nous perdions pas. La plupart des gens n'ont pas de concentration ; l'esprit est distrait. Quand l'esprit est tiraillé par des distractions, ce n'est pas possible de pratiquer la compassion. Même si nous comprenons ce qu'est la compassion, nous avons encore besoin de la force de la compassion pour exprimer l'amour. Quel rôle joue la discipline pour cultiver la vigilance d'esprit ? Sans la discipline, notre corps, notre parole et notre esprit seront sauvages, et nous ne pourrons assurément pas nous concentrer ou fixer notre attention sur quelque chose. Cela veut dire que la vigilance d'esprit ne sera pas présente. La meilleure façon de cultiver ou de développer la vigilance d'esprit est à travers la méditation.

Un style de vie écologique a tout à voir avec la compassion. Si nous ne comprenons pas, et au contraire méprenons ces deux aspects comme des éléments distincts ou différents, alors nous pouvons être très malfaisants envers notre environnement et devenir destructeurs, perturbant notre environnement et détériorant la vie de tous les êtres. Beaucoup de personnes pensent que si nous faisons preuve de compassion, alors cela veut dire que nous sommes faibles. C'est totalement faux. La compassion et la force, et l'amour est l'action. C'est nettement plus facile de manquer de compassion et d'être égoïste, et plus facile de manquer de discipline et de laisser nos émotions se déchaîner. La discipline, la compassion, la méditation, la vigilance d'esprit, toutes ces différentes choses aident à cultiver la force, notamment la force de l'esprit.

Le sport est aussi quelque chose qui nécessite de la discipline, et avec la discipline nous pourrons réussir, même au sport. Je tiens à remercier Lord Morsem de m'avoir invité avec mon entourage au Parc olympique. J'espère qu'un jour, grâce à la pratique du kung fu, certaines de mes nonnes pourront accélérer leur pratique de la discipline et la vigilance d'esprit.

J'ai rencontré beaucoup de gens qui ont lu Everyday Enlightenment (L'éveil au quotidien), et la plupart d'entre eux trouvaient que l'enseignement le plus important du livre était de « ralentir ». J'ai dû les reprendre. Quand je dis « ralentir », cela ne veut pas dire de ne pas agir ou de s'arrêter. Sinon on serait mort. En fait, j'aime les activités rapides. J'aimerais que toutes les activités qui sont bénéfiques aux êtres et qui apportent du bonheur à autrui accroissent, fleurissent et accélèrent. La lenteur dont je parle est en rapport avec la compréhension intérieure. Tandis que vous avancez rapidement, vous devez encore contempler et rester vigilant. Les gens n'accordent pas du temps pour apprécier les choses, et donc ils sont toujours en train de penser au négatif, par exemple je ne suis pas assez mince, pas assez belle, pas assez riche, pas assez éduquée, pourquoi est-ce que je suis si moche. Toutes les pensées négatives provoquent vos émotions et vous devenez tellement accablés de jalousie, d'avidité ou de colère que vous risquez de perdre la tête ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard. Le pire est que cela mènera à terme à la dépression. Je pense que quand nous mettons trop l'accent sur nous-mêmes, quand nous sommes trop occupés par nous-mêmes et nos propres intérêts, alors la dépression finira subtilement par s'installer. Le « je » devient tellement grand que nous n'arrivons pas à accepter quoi que ce soit qui n'est pas en accord avec nos désirs. Qui sommes nous de demander que les autres suivent nos désirs ? Je connais des gens qui mentent et qui font du mal à d'autres pour réaliser leurs désirs, mais à la longue, ils perdront tout, leurs amis, leurs êtres chers et à terme, ils se perdront eux-mêmes. Si nous sommes vigilants et comprenons que faire du mal à autrui finira par nous faire du mal à nous-mêmes, alors nous devrions être suffisamment intelligents ou sages de ne pas faire des choses qui finiront par nous nuire, à moins que nous ne choisissions d'agir de la sorte. Si nous choisissons de suivre nos désirs et nos émotions, alors nous sommes en réalité très faibles et méritons de souffrir par la suite.

Une autre chose qui m'a fait très plaisir était de voir que le film sur le Pad Yatra était apprécié par toutes les personnes qui sont venues à la projection. Nous n'avions pas assez de places et l'événement était surbooké. Presque tout le monde est resté après pour me rencontrer et nous féliciter, et ils voulaient pratiquement tous se joindre à nous pour le prochain Pad Yatra.

La vie est difficile de toutes les manières, alors pourquoi l'empirer ? Soyez aimables avec tout le monde et gentils. Lâchez le négatif et embrassez le positive, si vous croyez au karma. C'est la bonne façon d'avancer et de vivre votre vie. Je le répète encore, nous avons un souhait ardent d'être heureux, mais nous finissons toujours par chercher le bonheur au mauvais endroit. Apportez un changement positif maintenant, tout de suite. Je pense que la chose la plus difficile est d'admettre qu'on s'est trompé et qu'on a fait une erreur. Mais si vous réfléchissez assez sérieusement et admettez honnêtement que vous avez fait une erreur, alors avec une volonté de changer et de vous améliorer, vous progresserez sur le chemin, petit à petit. Un jour, sans même vous en rendre compte, vous serez une personne merveilleuse, gentille, et un bon être humain.

Ce voyage au Royaume-Uni fut le premier pour mes nonnes, ainsi que la première fois qu'elles fassent une démonstration de kung fu et sa pratique devant une audience totalement étrangère. Je suis fier d'elles. J'apprécie du fond de mon cœur tous mes amis et étudiants qui me soutiennent sans le moindre doute depuis de nombreuses années, m'aidant dans cette tâche extrêmement ardue de promotion de l'égalité des sexes. Nous avons encore beaucoup de chemin à faire, mais au moins nous commençons à voir quelques résultats positifs. Nos nonnes viennent d'origines totalement différentes par rapport à la plupart d'entre vous. Elles connaissent à peine la modernisation, sont timides et manquent de confiance en elles-mêmes. Je ne dis pas que je suis un grand enseignant ou un grand chef, mais le chemin que j'ai choisi afin de promouvoir l'égalité des sexes et ainsi améliorer la situation des nonnes m'encourage beaucoup à travailler plus dur et à vivre plus longtemps. J'espère qu'elles ne nous décevront pas en termes de responsabilité, de sérieux sur chemin et de diligence dans la pratique, et qu'elles continueront ainsi à avancer.

 

 



Avec le Professeur Mark Williams,
responsable du Centre de la
vigilance d'esprit à Oxford

 

 

Carrie et Diana
Carrie Lee et Diana Blanchard,
organisatrices « Live to Love
 »

 

Pour la couverture d'Oxford Boat
Pour la couverture d'« Oxford Boat
 »

 

Avec le Professeur Lee
Avec le Professeur H. Lee, Présidente
du Collège Wolfson à Oxford

 

Avec Lord Morsem
Avec Lord Morsem au Parc olympique


Avec Penguin UK
Avec nos amis de Penguin UK,
maison d'édition de mon nouveau livre Everyday Enlightenment


Plus d'informations


Avec Dominic Cooper et Michelle Yeoh
Avec Dominic Cooper et Michelle Yeoh
à la projection du film sur le Pad Yatra

 

Les nonnes et Drubpön Ngawang
Les nonnes avec Drubpön Ngawang
au Centre Drukpa UK

 

Cliquer ici pour plus de photos

 


© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.

Association Drukpa Humanitaire  |  Publications internationales Drukpa  |  École Druk Péma Karpo 
Nonnerie Druk Gawa Khilwa
| Vivre pour Aimer