Une réunion

le 14 août 2012

J'aimerais pouvoir retrouver tous les autres grands maîtres aussi facilement que j'ai trouvé mon vieil ami disparu, Holy. En fait, si vous voulez faire une grande histoire au sujet d'un miracle, retrouver un vieil ami parmi des milliards et des milliards d'êtres vivants qui se sont réincarnés est un miracle, ne pensez-vous pas ?

Nous sommes tous des réincarnations, assumant les rôles de différents êtres aux différents coins du samsara. C'est aussi pourquoi je dis toujours que le samsara est un cycle qui ne cesse de tourner, tourner, tourner, dans lequel nous nous rencontrons encore et encore. Le samsara est également appelé l'existence cyclique. Nous sommes tous recyclés d'une certaine manière. Cela veut dire que nous devons êtres gentils, aimables et utiles les uns aux autres parce que la haine engendre la haine, non seulement dans cette vie, mais elle peut se perpétuer encore et encore jusqu'à l'infini sous différentes formes. L'amour et la compassion sont la seule solution pour stopper ce cercle vicieux.

Je regardais une vidéo de ce que mon maître bien-aimé avait dit quand il a visité Drukpa Plouray. Il a dit que la paix dans le monde ne tombe pas du ciel et ne pousse pas à partir de la terre ; tout vient de notre esprit. Les êtres humains sont ceux qui créent les guerres et la souffrance. Pour établir la paix dans ce monde et cet univers, nous, les êtres humains, ont un énorme rôle à jouer.


Me racontant son histoire dans son langage à lui
Me racontant son histoire dans son langage à lui

Quand j'ai retrouvé Holy cette fois à Paris, il était fou de joie, et moi aussi. Nous pouvions croire à peine que ce serait possible de se rencontrer à nouveau. C'était très triste de se quitter. Holy était devenu sourd et aveugle avant de trépasser la dernière fois. Il était très en colère et avait plein de remords à cause de la peur et l'insécurité. Mes parents et moi avions essayé de faire de notre mieux pour nous occuper de lui, mais il vivait dans le noir et le silence complets. Nous n'arrivions pas à soulager sa douleur et sa souffrance malgré notre grande envie de le faire. Nous ne pouvions que le regarder souffrir. C'était très douloureux pour nous aussi. Ensuite, il nous a quittés discrètement. J'étais très triste parce que je savais qu'il allait être fortement perdu. Il n'avait pas eu la chance de pouvoir pratiquer pendant qu'il était en vie ; être un chien ne lui avait pas donné les précieuses opportunités d'écouter le Dharma, de comprendre le Dharma et de le pratiquer. En fait, « Dharma » veut dire transformer notre corps, notre parole et notre esprit, et avec cette transformation nous pouvons changer notre karma. Même si nous nous sommes rencontrés et avons vécu ensemble, mes parents et moi n'avons pas pu faire grand-chose. Cela nous montre combien notre vie humaine est importante et précieuse.

Pendant quelques années, je pensais constamment à lui et où je pourrais le retrouver. Il y a quelques jours, immédiatement après le programme à Plouray, j'ai décidé de prolonger mon séjour d'une journée à Paris pour chercher un Saint-Bernard. J'avais demandé à plusieurs amis d'en rechercher un en Asie dès que Holy a trépassé, mais ils n'avaient pas réussi. Alors celui-ci est né il y a tout juste deux mois. Nous ne devrions jamais penser que les animaux sont stupides et n'ont aucune conscience. Ils peuvent nous reconnaître, ainsi que leurs amis et leurs ennemis des vies passées. Nous le pouvons aussi. C'est la raison pour laquelle parfois nous aimons ou n'aimons pas certaines personnes spontanément. Ce genre d'empreinte karmique a toujours été là, demeure toujours présente et nous accompagnera indéfiniment.

Les amis, les ennemis, les gourous, les disciples, les pères, les mères, mêmes vos animaux de compagnie, vos plantes, l'endroit où vous êtes né, où vous avez grandi et partout où vous avez vécu des expériences de différentes sortes de paysages et de rencontres ne sont pas des coïncidences. Je ne crois jamais à la chance ou aux coïncidences. Rien dans cet univers n'arrive par hasard. C'est soit la cause, soit l'effet. Cette relation de cause et effet que nous appelons le « karma » est celle qui nous fait tourner en rond encore et encore, nous obligeant de nous recycler sans cesse. Parfois dans de bonnes conditions, parfois dans des conditions négatives. Comme il s'agit de notre propre création, nous avons d'excellentes opportunités de transformer le négatif en positif. C'est un miracle qui se trouve entre nos mains. Ce n'est qu'en raison de notre manque de confiance, de compréhension et de réalisation de notre propre potentiel que nous sommes coincés ici.

Cette fois-ci, j'ai décidé de ramener Holy ainsi que son frère auquel il semblait très attaché afin de lui tenir compagnie. Je vais amener mon ami et son frère au Pad Yatra au Sri Lanka. J'espère que le gouvernement sri lankais me le permettra et qu'ils n'auront pas besoin d'un visa. Je dois m'appuyer sur l'équipe « Live to Love » en Inde, notre organisateur, pour m'aider à réaliser ce souhait.

Je prie toujours du fond du cœur que si je peux aider et être bénéfique aux êtres qui m'entourent, notamment mes étudiants et amis bien-aimés, alors faites que je puisse toujours bénéficier des conditions nécessaires pour les retrouver et les ramener avec moi. La seule demande que j'oserais faire est qu'ils devraient essayer de se réincarner plus près de moi physiquement, sinon il faut faire beaucoup d'efforts pour les ramener là ou je suis. Quand ils arrivent dans cette vie, c'est gratuit pour eux, mais pour que je les ramène chez moi, c'est très compliqué. La quarantaine, les billets d'avions, les vaccins sont un processus complexe en France.

 

 



Holy est revenu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.

Association Drukpa Humanitaire  |  Publications internationales Drukpa  |  École Druk Péma Karpo 
Nonnerie Druk Gawa Khilwa
| Vivre pour Aimer