Soyez un bon exemple

le 31 octobre 2014

Avec mon oncle bien-aimé, Sa Sainteté Kathok Moktsa Rinpoché, j'ai eu une excellente discussion sur la difficulté de nos jours d'être un maître spirituel et un adepte spirituel. Nous ne sommes pas entourés de conditions positives et devons être très fermes vis-à-vis de notre engagement sur le chemin du Bodhisattva afin d'avancer face aux fortes vagues de négativité. C'est pourquoi il est si important pour nous de voir d'autres faire des actes positifs et d'apprécier ces derniers, car cela nous encourage d'avancer sur le chemin spirituel. Ainsi, on pourrait l'espérer, nous allons nous améliorer, petit à petit, et avancer en direction de l'éveil.

À l'heure actuelle, la plupart des choses que nous tenons en estime et auxquels on aspire relèvent du matérialisme. Quand il y a un déséquilibre majeur entre le matérialisme et la spiritualité, alors le monde devient chaotique. Par exemple, dans ce cas nous ne respectons plus les autres, nous pensons que puisque nous sommes plus puissants et avons plus de ressources que les autres, nous pouvons naturellement les brutaliser, les tuer ou prendre leurs possessions, leur héritage et leurs lignées. Ce n'est pas correct. De nos jours, cela arrive tout le temps, partout. En tant que pratiquants bouddhistes et spirituels, nous devrions au moins nous abstenir de faire du mal à autrui. Quand nous voyons d'autres en train d'aider d'autres êtres, nous devrions nous réjouir du fond du cœur. Il semblerait que se réjouir est également une pratique très difficile à l'heure actuelle.

Mon oncle et moi discutions de Getse Chögön, un Tibétain oriental que nous ne connaissons pas et qui a acheté 256 yaks qui allait être envoyés à l'abattoir afin de les relâcher dans la nature. Il n'est ni riche, ni puissant. Il l'a fait par compassion, pensant qu'il n'est pas bien de tuer. Je ne peux m'empêcher de vouloir partager ses photos ici.

Beaucoup de mes amis et étudiants continuent à me dire qu'ils ne pourront aider les autres que quand ils auront beaucoup plus d'argent ou de pouvoir. Mais regardez Getse Chögön, un garçon simple qui sort acheter 256 yaks. Il ne faut pas le prendre à la légère : un yak coûte très cher. Il l'a fait purement par compassion. J'étais tellement ému. La motivation est tellement pure que le geste devient comme un rayon de soleil, qui rayonne partout.

Je suppose qu'il tenait une photo de son gourou, Sa Sainteté feu Khenpo Jigme Phuntsok (voir en haut à droite). J'ai une très grande admiration pour Sa Sainteté parce que ses actes étaient cohérents avec ses paroles. Il y a beaucoup de chefs spirituels, politiques, sociaux et d'entreprise qui n'agissent pas en accord avec leurs paroles. Nous parlons de sauver et de respecter autrui, mais la plupart du temps, nous faisons le contraire. Comment pouvons-nous diriger par l'exemple ? Encore une fois, je ne peux m'empêcher de faire référence à Khenchen Tsultrim Lodro. Il y a très peu de maîtres spirituels que je respecte véritablement et admire du fond du cœur. Je suis les activités de Khenchen Tsultrim et peux voir et ressentir que sa motivation authentique en tant que pratiquant Bodhisattva l'a encouragé à travailler comme un bulldozer pour le bien de nombreux êtres. Si quelqu'un me demande à cet instant-même, « À votre avis, qui est un maître spirituel authentique ? » Alors je recommanderais à tout moment et à toute personne de rencontrer et d'apprendre auprès de Khenchen Tsultrim Lodro. J'ai hâte moi-même d'établir une connexion personnelle avec lui.

De nos jours, chacun de nous a besoin d'apprendre des choses bonnes et positives les uns des autres. Nous devrions donc toujours, à chaque instant, nous rappeler que chacun de nous, peu importe qui nous sommes, a une grande et lourde responsabilité de servir d'exemple positif pour autrui.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Sauf mention contraire, le copyright de tout le contenu de ce site internet appartient au Douzième Gyalwang Drukpa. Aucune partie de ce site ne peut être dupliquée, stockée ou transmise sous quelle que forme ou par quel que moyen que ce soit
(y compris électronique, mécanique, photocopie ou enregistrement) sans l'autorisation écrite préalable du Douzième Gyalwang Drukpa.

Association Drukpa Humanitaire  |  Publications internationales Drukpa  |  École Druk Péma Karpo 
Nonnerie Druk Gawa Khilwa
| Vivre pour Aimer